Les Patous, conduite à tenir

Patous

MON EXPÉRIENCE AVEC LES PATOUS

Vous avez croisé un troupeau de moutons ou de chèvres avec des chiens de protection pendant votre randonnée.
Lors de votre approche, le chien a interagi avec vous et vous souhaitez le partager. Pour nous aider à évaluer le comportement du chien, connaître les circonstances de ces événements et assurer une meilleure cohabitation entre les usagers de la montagne, merci de remplir ce questionnaire  suivantes et de le renvoyer :

 Votre rencontre avec un chien de protection des troupeaux

Conduite à tenir :  


Bande dessinè du Patou_Page_1 web

 

BD, Cliquez ici

   Il faut savoir que le chien de défense des troupeaux est avant tout un chien de dissuasion et non d’attaque. Il est spécialement formé dès son plus jeune âge à protéger les moutons avec lesquels il a grandit. Il peut signaler sa présence par des aboiements très forts, parfois impressionnants sans pour autant chercher à mordre.


 

 

Les précautions à prendre relèvent souvent d’une conduite responsable et de mesures de bon sens que sont :

  • ne pas s’approcher d’un troupeau, a fortiori accompagné d’un chien
  • ne pas avoir une attitude pouvant conduire le chien patou à adopter ses réflexes de défense : courir, crier, tenter de s’approcher du chien ou des moutons, tenter de les caresser
  • ne pas brandir de bâton ou lancer d’objets
  • descendre de vélo si on doit passer à proximité du troupeau,
  • tenir son chien en laisse pour qu’il n’aille pas déranger le troupeau et le chien patou.
  • expliquer aux enfants que ce n’est pas un gros nounours en dépit de son apparence et feindre d’ignorer le patou en passant son chemin, s’il vient à sortir du troupeau

N’oubliez pas que même si vous êtes sur un sentier de randonnée balisé, vous pouvez être amené à traverser un alpage occupé par un berger et son troupeau. La montagne est l’endroit idéal pour développer les valeurs de partage, d’écoute, de convivialité…

Blog ” Randonner Malin” : Les patous, un danger pour les randonneurs ?